Aquarelle 14

Summer Palace of the Queens of Aragon

1924

38.1 x 43.2 cm

The National Trust for Scotland, The Hill House

Cette aquarelle existait bien sur le chemin de Mackintosh, mais la chaise lui servant de support a malheureusement disparu !

CR Mackintosh et sa femme Margaret avaient entendu dire par des proches amis : Rufolf Ihlee et Edgar Hereford résidant à Collioure, que la vie y était peu chère. C R Mackintosh a eu l’idée de « s’engager » à peindre les paysages et particulièrement les villages qu’il découvrait au cours de son périple en Roussillon.

C’est probablement au début de l’été 1924 qu’il a réalisé ce tableau qui représente la face Sud du Château Royal de Collioure : « Summer Palace of Queen of Aragon ».

La perspective

Nous nous trouvons sur la route à l’entrée de Collioure en venant de Port-Vendres sur un terre-plein situé à droite. De cet endroit situé en hauteur nous avons une très belle vue sur le village de Collioure et sa baie, et nous regardons vers l’Ouest, Nord-Ouest en direction du château Royal de Collioure.

Le tableau représente la face Sud-Ouest du Château royal de Collioure et en deuxième plan les collines qui dominent au nord de Collioure.

Le château a peu changé depuis cette époque. Par contre en arrière-plan de nombreuses constructions ont été implantées sur la colline et rendent le paysage très différent. A l’époque de C R Mackintosh, nous ne comptions que champs et prairies.

Analyse picturale

  1. « Mackintosh s’est placé près du bord de l’eau, du côté de la baie principale du port qui fait face au Fort Miradou du XVIIe siècle. Il a mis l’accent sur son bastion défensif, qui s’avance dans l’espace comme la proue d’un navire. Seul est inclus un groupe restreint de quatre bateaux de pêche sur la rive opposée. Dans « the Chronycle », Mackintosh déplore sa préférence pour le vert. Ici, cependant, sa peinture résonne avec de vibrantes nuances de bleu dans la mer et les ombres. » Traduit de l’anglais avec l’aimable autorisation de l’auteure : Professor Pamela Robertson – Université de Glasgow – traduction S.Plas
  2. Mackintosh représente ici une vue fidèle du Chateau Royal de Collioure mais l’a enchâssé dans un cadre de collines dont il a exagéré les proportions et magnifiquement rendu le graphisme curviligne. Le premier plan contraste avec l’ensemble par sa nudité. La palette est riche. Couleurs chaudes, couleurs froides et gris colorés s’entremêlent harmonieusement comme les éléments d’une tapisserie.

Le château royal

Le château royal de Collioure (en catalan Castell Reial de Cotlliure) fut érigé dès le VIIe siècle puis reconstruit du XIIIe au XVIIe siècle. Ce superbe et impressionnant monument tel qu’il apparait de nos jours est la résultante de multiples transformations de la part de ses différents propriétaires, au cours des époques et des vicissitudes de l’histoire. Dorénavant il appartient au Conseil Départemental qui y organise des visites, des animations. La visite est incontournable. On y traverse l’histoire et on découvre de superbes points de vue sur la ville, le port et ses alentours. Ce château, avec ses défenses, escarpes et contre-escarpes, fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 14 novembre 1922.

Cité dès 672, le château accumule dans ses murs sept siècles de travaux. Il se compose de plusieurs édifices superposés et, ou, juxtaposés.

On peut distinguer trois grandes phases de constructions :

D’abord château templier de défenses du port, le château est entièrement reconstruit par les rois de Majorque au XIIIème siècle pour devenir leur résidence d’été. Au XIVème siècle, les rois d’Aragon réorganisent les fortifications pour en faire une fortification militaire. Au XVIIème siècle, Vauban, sous Louis XIV roi de France, élève l’enceinte extérieure, rase le village qui se trouve dans les remparts et aménage les glacis.

En 1939, la forteresse est transformée en prison et servira de camp d’enfermement pour les Espagnols fuyant le Franquisme.  En 1952 il sera racheté par le conseil départemental pour le restaurer, l’ouvrir au public et l’animer.

 En 1962, il hébergera de nombreuses familles rapatriées d’Algérie à la fin de la guerre d’indépendance. Pour avoir d’autres informations et découvrir l’actualité du site et ses animations, visiter la page château royal de Collioure site du département :

www.ledepartement66.fr/dossier/le-chateau-royal-de-collioure/

Partager :

WordPress:

J'aime chargement…
%d blogueurs aiment cette page :