Port-Vendres

Le Centre d’interprétation installé dans une salle du sous-sol du Dôme Centre d’Art bénéficie d’un double accès par le jardin, l’un situé sur le boulevard Vauban et l’autre sur l’avenue  J J Vila.

Cette exposition permanente dont l’inauguration officielle date de 2007 nous permet de découvrir la vie de cet immense artiste pionnier de l’Art Moderne du 20 ème siècle, sur la Côte Vermeille, à Collioure durant l’été 1924 et majoritairement à Port-Vendres où il résidait à l’hôtel du Commerce durant les années 1925, 1926,1927.

L’originalité de cette exposition consiste à replacer ses tableaux (copies fidèles des originaux) dans le contexte de l’histoire culturelle et locale de l’époque et ne se contente pas seulement de retracer sa vie dans le département.

Chacun pourra apprécier les vidéos réalisées à partir de films d’archive relatant au plus près la vie des années 1920 dans les deux villes proches : Collioure et Port-Vendres.

A noter que l’entrée est gratuite pour les jeunes de moins de 18 ans et les membres de l’Association à jour du paiement de leur cotisation alors que tous les autres visiteurs devront s’acquitter d’un droit d’entrée fixé à la modique somme de 2 €.

Chacun pourra bénéficier d’un commentaire prodigué par les membres bénévoles qui assurent les permanences les mercredis et vendredis de 15 h à 17 h durant la période comprise entre le 16 février et le 15 Novembre.

Pour connaître les jours et horaires d’ouverture des 3 centres d’interprétation, il suffit de cliquer sur le lien suivant :

ouvertures des centres

Historique du Dôme

Au 18 ème siècle, le Comte de MAILLY, nommé en 1750 lieutenant Général du ROUSSILLON, sous la direction de Charles de WAILLY, architecte-peintre du Roi LOUIS XVI, établit les plans pour construire une place Royale dédiée au Roi. Sera alors exécuté à partir des années 1772-1773 un ensemble architectural plus connu sous le double vocable de Place de l’Obélisque et Caserne du Fer à Cheval. Des bâtiments de style néoclassique, deux ailes symétriques conduisent le regard jusqu’au corps central du fond de la cour, coiffé d’un toit en Dôme qui ferme la perspective. La place et les bâtiments étaient séparés par un grand cercle en Fer à Cheval. En 1835, les bâtiments furent attribués à l’armée, le Dôme devint le logement du Chef de corps. En 1988, l’Armée cède la place à la Commune. Il accueille désormais un Centre d’Art (centre Paul LEBERGER) et en dessous dans le jardin notre premier Centre d’interprétation.