« Margaret Macdonald Mackintosh : artiste éclipsée »
La princesse endormie

« Margaret Macdonald Mackintosh : artiste éclipsée »

« Margaret Macdonald Mackintosh : artiste éclipsée »

Deux soirées  à succès

au Dôme, Port Vendres, le 18 novembre (en anglais) le 19 novembre (en français)

Préparation pour la soirée au Dome avec Paul et Loïc

Margaret Macdonald Mackintosh commence à sortir de l’ombre de son mari.

Pour les deux soirées, des publics attentifs ont apprécié la recherche et le travail de Clara et Paul Silber.

Clara lisant "sa lettre"

Clara a créé « une lettre posthume » de Margaret à Charles.

Les lettres de Charles à Margaret écrites à Port Vendres en 1927 sont publiées dans « The Chronycle ».

Mais les réponses de Margaret n’existent plus. Donc Clara, en interprétant les situations dans les lettres de Charles, en lisant les récits des amis du couple et en utilisant son intuition, a révélé dans son texte la vie intérieure qu’elle imagine pour Margaret.

Les bibliothécaires des Médiathèques de la Côte Vermeille (Port Vendres et Collioure) après la présentation, en juillet, ont écrit :

Au son de la voix de Clara Silber nous plongeons dans une lettre posthume tendre et nostalgique adressée à « Toshie », son grand amour.

Clara retrace leur vie tant de couple que d’artistes, leur complicité, leur amour, leur admiration et leur travail.

Nous découvrons ensuite l’évolution de son travail et de ses choix affirmés dans une présentation rigoureuse des œuvres de cette artiste inventive et aguerrie.

Cette conférence jouée se révèle d’une de grande qualité, où fiction et réalité se mêlent harmonieusement.

Margaret Macdonald (re)trouve très justement sa place en tant qu’artiste et muse inspiratrice de son époux et complice artistique, le célèbre Charles Rennie Mackintosh.

 

 

Le-public le 18 novembre 2021

Les 70 images projetées des œuvres de Margaret, les siennes ou celles créées avec sa sœur, Frances, et d’autres en collaboration avec Charles, sont maintenant montrées en vidéo montage.

Clara apporte une nouvelle approche sur certains des tableaux de Margaret.

Son texte est concis et bien documenté.

Il y aura des suites de cette présentation ailleurs en Roussillon au printemps 2022…..

Laisser un commentaire

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :