Le Noel britannique et la période de l’Avent . S1.E1

Le Noel britannique et la période de l’Avent . S1.E1

Saison 1 Episode 1 : Histoire et origines de la tradition

Article de Jane Forsyth Vice présidente de l’association Charles Rennie Mackintosh en Roussillon

Si la base de Noël (étymologiquement : ”la messe du Christ”) est la même dans tous les pays chrétiens, les traditions qui en ont résulté peuvent être très différentes. Peut-être souhaitez-vous en savoir plus sur les traditions de Noël en Grande-Bretagne ? Elles peuvent varier d’une région à l’autre, mais à l’heure actuelle, il est célébré à peu près de la même manière.

Je commencerai par vous dire que lorsque je vivais en Écosse, quand j’étais plus jeune, nous ne célébrions même pas le jour de Noël ! Cette fête avait été abolie en 1640 par le Parlement écossais de l’époque et n’est devenu un jour férié qu’en 1958. Même à cette époque, il était normal de voir tous les magasins ouverts et les gens qui achetaient leurs cadeaux pour les offrir à leurs amis et à leur famille pour Hogmanay – le Nouvel An (dont nous reparlerons) !

Traditionnellement, Noël commençait par la préparation des repas à l’avance, le dimanche précédant le début de l’Avent. « Stirrup Sunday », (de « stir »qui signifie « remuer » les ingrédients avec une grande cuillère) est le dimanche où les puddings et les gâteaux de Noël étaient préparés et mis de côté pour maturation. L’alcool qu’ils contiennent leur permet de ne pas se détériorer, mais de s’améliorer.

Christmas pudding

Le pudding de Noël doit être fait avec 13 ingrédients, représentant Jésus et les 12 apôtres ; il doit être remué d’Est en Ouest, représentant le voyage des 3 Rois Mages ; chacun dans la famille doit contribuer à remuer le pudding et faire un souhait qu’il garde pour lui/elle. À l’origine, les ingrédients étaient un « plum porridge » fait à partir de bouillon de viande, auquel on ajoutait des raisins de Corinthe, du vin, des épices et des pruneaux pour que ce soit encore meilleur. 

L’idée était de remplir les estomacs qui avaient jeûné pendant l’Avent. La viande a été progressivement remplacée au XIXe siècle.

Enfin, une pièce d’argent était autrefois ajoutée pour porter chance à celui qui la trouvait, bien qu’aujourd’hui elle soit souvent remplacée par de petits jouets en céramique, ou de minuscules breloques en argent, afin que chacun puisse avoir une part de la chance.

Le gâteau de Noël est fabriqué à partir d’ingrédients similaires, mais cuit au four plutôt qu’à la vapeur. Il s’agit d’une coutume plus moderne, datant du XIXe siècle, lorsque dans les maisons de la bourgeoisie qui possédaient des fours, on a commencé à faire cuire le mélange. Les fours eux-mêmes sont devenus plus courants dans les foyers de la classe moyenne au cours du XIXe siècle, et un gâteau de Noël cuit au four est devenu possible dans presque tous les foyers. En ces temps relativement plus prospères de nombreux ménages disposent des deux.

ceremonie Christingle

Pendant la période de l’Avent, nous nous rendons souvent dans les écoles pour voir les enfants jouer des saynètes relatives à la Nativité. La tradition allemande du XVIIIe siècle des cérémonies de ‘Christingle’ a été réintroduite depuis 1968 et se déroule souvent dans les écoles et les églises pendant l’Avent

Il s’agit d’une orange (représentant le monde) avec une bougie allumée fichée en son centre (représentant Jésus-Christ : la lumière du monde), avec un ruban rouge enroulé autour de l’orange (représentant le sang du Christ) et des fruits secs et/ou des sucreries sur des piques de cocktail enfoncées dans l’orange, représentant les fruits de la terre et les quatre saisons.

Christingles

Cet article a 1 commentaire

  1. Bravo François, très belles illustrations!

Laisser un commentaire

Fermer le menu